Tracteur agricole

Tracteur agricole : comment réduire sa consommation en carburant ?


Pour fonctionner, il est évident qu’un tracteur agricole a besoin de gazole non routier ou GNR. On néglige souvent le coût qu’il peut générer et pourtant, le carburant seul occupe entre 50 à 60 % du coût horaire de l’engin. Pour une exploitation, sa facture peut atteindre les 20 % des charges ce qui reste quand même énorme. Heureusement, il existe des solutions et des petites astuces pour le rendre moins énergivore.

Moins de travail au sol

Au lieu de commencer à labourer le sol puis de revenir pour déposer les semis, il est conseillé d’opter pour les méthodes de semis directs. Cela vous permet de réduire le nombre de passage sur la zone et d’ainsi, réduire l’utilisation des engins. Qui dit baisse d’utilisation dit réduction de la consommation de carburant. Selon les professionnels, la restriction du travail au sol permet de réduire la consommation de GNR de 86 %.


Comment économiser le carburant en agriculture
Les techniques pour limiter la consommation en carburant pour les Tracteurs agricoles.

Le respect du calendrier d’entretien

A l’achat d’un tracteur agricole, le vendeur vous remettra des manuels avec l’engin. Vous y trouverez son mode d’emploi ainsi que le calendrier d’entretien recommandé. La majorité des agriculteurs suivent et respectent les recommandations, gage de longévité et d’économie. Attendre qu’il y est un problème est source de grosses dépense et une mauvaise habitude que vous devez oublier, vous aurez à dépenser bien plus qu’un simple entretien. De plus, un véhicule mal entretenu est  gourmand en carburant or, c’est justement ce qu’on souhaite éviter.

Un entretien systématique en fonction des travaux réalisés

Votre tracteur travaille en permanence dans un univers poussiéreux, pensez à remplacer ou entretenir le filtre à air de manière régulière. Le filtre à carburant est aussi un moyen d’économiser de l’argent, purger et nettoyer les cuves du filtre à carburant vous évitera les problèmes d’eau et d’impuretés. Souvent les cuves à gasoil dans les fermes ne sont pas de toute première jeunesse, elles peuvent rouiller ou ne pas être totalement étanche. Cela aidera l’engin à conserver une bonne performance et à consommer moins de carburant. Retenez toujours qu’un tracteur qui a des difficultés pour rouler aura tendance à dépenser plus d’énergie étant donné qu’il doit faire plus d’efforts qu’auparavant.

Aussi, il peut être nécessaire de faire une vérification systématique du tracteur avant de débuter chaque journée de travail. On ne vous demande pas de faire un diagnostic complet, mais de procéder à quelques petites vérifications pour pouvoir remédier au plus tôt aux quelques petits problèmes éventuels au lieu de les empirer.

L’entretien du moteur

Un tracteur consomme moins si le moteur est parfaitement entretenu et son entretien rigoureusement respecté, pensez notamment à l’entretien du filtre à air.

Le filtre à air

Filtre à air à bain d'huile
Filtre à air par bain d’huile, on aperçoit bien le bol démontable ou se trouve l’huile.

Un filtre à air encrassé peut faire consommer beaucoup plus, inspectez régulièrement cet élément et n’hésitez pas à le nettoyer ou le changer plus régulièrement surtout si vous faites des travaux ou la poussière est très présente, moisson, foin, paille, un labour à l’automne ou au printemps lorsque c’est humide présente peu de poussière.

Si vous avez un filtre à air par bain d’huile ce qui est fréquent sur les moteurs un peu ancien, démonter et nettoyer régulièrement votre filtre à air

L’huile moteur

Moteur bouchon pour l'huile moteur
Moteur bouchon pour l’huile moteur , pour insérer l’huile après vidange ou une remise à niveau

Respectez scrupuleusement le nombre d’heures de travail ou le temps au premier des termes échus, si la vidange moteur est toutes les 250 heures ou 2 ans, vous devez respecter cela. Ne lésinez pas sur la qualité de l’huile moteur  et respectez la recommandation du constructeur.

Ne pas oublier de mettre un nouveau filtre à huile à chaque vidange, mettez aussi un bouchon de vidange magnétique qui récupérera une partie de l’usure du moteur.

Filtre à huile
Le filtre à huile, ici un filtre en carton interne, il existe aussi des filtres type cartouche métallique, à changer à chaque vidange.

Une huile à la bonne viscosité

Pour tourner de manière fluide, chaque moteur a besoin d’huile. Celle-ci varie en fonction du type de moteur. Pour un tracteur agricole, l’huile doit avoir la viscosité nécessaire au moteur. Demandez au vendeur quel type d’huile vous devez utiliser et tâchez de respecter ses recommandations.

N’oubliez pas que l’utilisation de l’huile vous impose un autre type d’entretien à savoir la vidange. Il faut la faire régulièrement et en profiter, à chaque fois, pour remplacer les filtres à huile. Normalement, la vidange devrait aussi figurer sur le calendrier d’entretien fourni avec le véhicule agricole.

Savoir reconnaître les symptômes

Un tracteur qui a du mal à démarrer nécessite visiblement une nouvelle batterie. Un tracteur qui émet une fumée noire a visiblement besoin d’un bon nettoyage ou réglage de ses injecteurs. Un tracteur qui patine souvent a peut-être besoin de pneus neufs ou bien est-ce parce que vous n’employez pas assez de lest ?

Quel que soit le problème que vous rencontrez avec votre tracteur, apprenez à les identifier pour pouvoir y remédier avant que la panne ne s’installe. Gardez en tête qu’un engin qui a du mal à fonctionner consomme plus de carburant et s’il venait à tomber en panne, cela équivaut à un arrêt de vos activités. Si vous sentez qu’il y a quelque chose qui cloche, mais que vous n’arrivez pas à détecter avec certitude de quoi il s’agit, faites appel à un professionnel pour lui demander son avis et éventuellement bénéficier de la réparation adéquate.

Ce conseil rejoint, d’une certaine manière, notre recommandation sur le respect du calendrier d’entretien. Si vous entretenez le véhicule régulièrement et à temps, vous ne devrez pas rencontrer d’autres problèmes.

Le bon engin avec chaque matériel

Le bon engin avec chaque matériel

Vous devez tirer une lourde charge et vous espérez pouvoir le faire avec un petit tracteur ? Vous arriverez peut-être à la tracter à bon port, mais en combien de temps et au prix de combien de litres de GNR ? Évitez autant que possible de faire faire des efforts supplémentaires à votre véhicule, car cela équivaut à une hausse de carburant.

Mais l’inverse est aussi valable. Évitez d’utiliser un gros tracteur pour tirer de petites charges. Dans ce cas de figure, le tracteur n’aura pas à fournir plus d’efforts qu’il ne lui en faut, mais ce serait tout simplement gaspiller du carburant. Un gros véhicule consomme toujours plus de carburant donc si vous pouvez éviter de l’utiliser trop souvent, votre portefeuille vous en remerciera.

Tenir compte du lestage

Pour que le tracteur puisse tracter une charge importante sans patiner, il faut veiller à ce qu’il ait une bonne adhérence. Pour cela, retenez que le seuil à respecter est de 40-60 kg/ch. Au-delà, l’engin ne sera pas suffisamment lesté ce qui va entraîner son patinage. Qui dit patinage, surtout à excès, dit pourtant consommation importante.

Pensez puissance seulement quand c’est nécessaire

En matière de puissance, la logique veut que les tracteurs plus puissants soient plus énergivores et aussi plus onéreux à l’achat. En réalité toutefois, quelle que soit la puissance embarquée, leur consommation augmente ou baisse en fonction des tâches à accomplir.

Il faut donc essayer de voir quelles tâches nécessitent le plus d’énergie et voir s’il est possible de choisir un engin dédié pour. Ainsi, vous n’utiliserez le véhicule énergivore que pour cette tâche précise et pourrez continuer d’exploiter votre autre tracteur pour des tâches peu gourmandes en énergie. Attention toutefois, avant d’investir dans deux tracteurs au lieu d’un seul, il faut étudier la rentabilité de chacun de ces deux cas. Le critère carburant ne sera plus le seul à être pris en compte, mais il faut également tenir compte de leurs heures de travail.

Avant l’achat d’un nouveau véhicule, essayez toujours de faire coïncider puissance et réels besoins des outils qui y sont associés. Établir une comparaison entre plusieurs modèles vous aidera à faire le bon choix.

Lire aussi – Tracteur sans carte grise : que faire ?

Utiliser le tracteur à bon escient

On n’y pense pas souvent et pourtant, quelques-unes de nos mauvaises habitudes nous font consommer plus de carburant que nécessaire. C’est notamment le cas lorsqu’on fait tourner le moteur du tracteur au ralenti pendant de longues heures. Il faut prendre conscience qu’en tournant au ralenti, le moteur continue de consommer du carburant, même si c’est peu, il consomme.

Parmi les bons gestes à adopter à partir de maintenant, pensez aussi à faire rouler votre engin agricole sur un rapport élevé et à faible régime au lieu de le faire fonctionner sur un rapport bas, mais à régime élevé.

Enfin, savez-vous que l’épandage d’engrais naturel nécessite moins de va-et-vient que l’épandage d’engrais chimiques ? Votre trajet ainsi diminué rime avec baisse de consommation de carburant.

Le bon régime moteur

Pensez à bien utiliser le régime moteur, être en sous régime ou en sur régime n’est pas une bonne solution.

C’est l’un des premiers points à vérifier lorsqu’on souhaite maîtriser la consommation du tracteur. Veillez toujours à l’adapter au travail réalisé. Le régime idéal selon qu’on  travaille en traction ou à la prise de force sera différent.

Réduction de la consommation de carburant des engins agricoles
Les clés pour réduire la consommation de carburant de votre tracteur agricole

La consommation du tracteur se calcule en fonction de ce qu’il fait

Savez-vous que la consommation du tracteur varie selon qu’il réalise des travaux de traction ou des travaux à la prise de force ? Pour ne pas dépenser inutilement du carburant, voici quelques conseils :

  • Utiliser le mode ECO de la prise de force: ce mode est disponible sur presque tous les tracteurs existants. Il permet de maintenir le régime de prise de force normal, mais à bas régime du moteur. Ce mode économique permet de réduire la consommation de carburant d’environ 30 % alors qu’en travaillant à la prise de force sans lui, il sera très gourmand.
  • Travailler le sol moins en profondeur : pour que le sol reste productif, vous devez le travailler régulièrement. Si tel est le cas, alors ne vous donnez pas la peine de le travailler trop en profondeur. Cela est effectivement inutile et vous fait consommer du carburant inutilement. D’après quelques études, réduire la profondeur de travail du sol de 8 cm permettrait d’économiser 26 % de carburant.
  • Vérifier la pression des pneus pour optimiser l’effort de traction au sol. Notez qu’au champ, des pneus sur-gonflés ne vous feront que patiner davantage donc plus de carburant brûlé. Et si les pneus sont sous-gonflés lorsque vous roulez sur la route, le véhicule opposera une certaine résistance ce qui nécessitera plus de puissance moteur. Par voie de conséquence, plus de puissance équivaut à plus de carburant.

Vérifiez l’état de vos pneus

Si elles sont trop usées, elles vont vous faire patiner, ou pire, entraîner des accidents. Mais il n’y a pas que l’usure qui doit être vérifiée. Il faut aussi s’intéresser à leur pression de gonflage. Des pneus gonflés comme il faut facilitent la traction des machines et réduit ainsi la consommation de carburant.

Et toujours en termes de pneumatiques et de facilité de traction, il est conseillé d’utiliser des pneus à carcasse radiale qui sont plus performants que ceux à carcasse diagonale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code