Agriculture : un drone pour réduire la quantité d’engrais et d’eau à utiliser

Agriculture : un drone pour réduire la quantité d’engrais et d’eau à utiliser
Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 7 juillet 2018)

L’engrais et l’eau sont indispensables pour les cultures. Ils coûtent d’ailleurs pas mal d’argent aux agriculteurs et c’est dans le but de les aider qu’un groupe de quatre étudiants ont pensé à une technologie pouvant leur permettre de réduire les coûts. Cette technologie n’est autre que le drone.

Un projet d’étude à la clé

Ces étudiants ont réalisé cette étude dans le cadre d’un projet. Ce dernier a pour objectifs d’améliorer l’agriculture de précision par le biais de la technologie. Celle-ci a pour missions de permettre aux agriculteurs de réduire les engrais et les produits phytosanitaires utilisés ainsi que l’eau nécessaire pour améliorer leur culture. Et par voie de conséquence, cela va aussi améliorer la qualité de l’eau potable d’une région.

un drone

Le drone comme technologie utilisée

Qu’est-ce qu’un drone a à voir avec l’agriculture vous demanderez-vous et pourtant, il est la base de cette étude. Il est équipé de capteurs spécifiques lui permettant d’analyser la végétation alors qu’il vole à 145 m de haut. Les capteurs émettent, pour cela trois sortes de sources lumineuses : verte, rouge et infrarouge.

Les données enregistrées sont ensuite analysées puis une carte sur papier et/ou une carte numérique sont conçues afin d’adapter la quantité d’engrais aux besoins des végétations. La carte numérique est l’idéal si vous utilisez des appareils d’épandage connectés. Ces derniers pourront alors bien doser automatiquement l’engrais à verser sur chaque pied en fonction des informations transmises.

Les avantages de ce système

En plus de ne pas gaspiller inutilement les engrais qui couvrent environ 30 % des dépenses d’un agriculteur, en verser à une dose correcte permet d’améliorer la qualité de l’eau potable.

Il faut effectivement savoir que lorsque les engrais sont versés au niveau d’une zone de captage d’eau et donc au-dessus de la nappe phréatique, ils finissent parfois par polluer l’eau.

Plus précisément, les nitrates présents dans les engrais peuvent atteindre les nappes phréatiques or, lorsque leur concentration dépasse les 50 mg/l, l’eau n’est plus potable. Une réduction de la dose d’engrais entraîne alors une réduction des nitrates ce qui fait qu’au final, l’eau peut rester saine.

Et en termes d’économie, le drone peut vous faire épargner des sous, non seulement au niveau du coût des engrais, mais aussi au niveau du coût relatif au traitement de l’eau. Plus celle-ci contient de nitrates, plus le coût de son traitement sera cher.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *