Marché des matériels agricoles : la reprise tarde à venir

Marché des matériels agricoles : la reprise tarde à venir
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 7 juillet 2018)

En analysant le second semestre de l’année 2017, le Sedima, syndicat des concessionnaires de machines agricoles, n’a pas eu la bonne nouvelle escomptée. En effet, alors que les acteurs du secteur espéraient une grosse reprise pour la fin de l’année, la progression est très, voire trop légère.

Qu’en disent les chiffres ?

D’après les chiffres recueillis, les ventes des pièces n’ont enregistré qu’une hausse de 1 % contre 2, 5 % pour les ventes de matériels d’occasion et 2, 8 % pour les prestations offertes à l’atelier.

En ce qui concerne le taux de marge, une baisse de cinq points a été enregistrée entre 2013 à 2016. Cela équivaut à une diminution allant de 21 % à 16 %. Puis en 2016, les concessionnaires ont connu une belle progression de 23 %.

Pour ce qui est de la commande de matériels neufs, le secteur reste stable surtout comparé au second semestre de l’année 2016. Cette stabilité concerne un peu plus les équipements pour le secteur de l’élevage.

des matériels agricoles

Quelles sont les prévisions pour l’année 2018 ?

Pour cette année, les concessionnaires pensent que la vente de matériels neufs pourrait connaître une légère baisse contre une légère hausse pour les matériels d’occasion. Cela ne sera toutefois déterminé que d’ici douze mois.

Pour l’heure, les préoccupations des professionnels du secteur et des membres du Sedima sont :

  • L’évolution des ventes et du marché
  • Les difficultés du recrutement
  • Les chiffres d’affaires

En ce qui concerne le second point, un peu plus de 2 200 salariés ont été recrutés en 2017, mais cela reste insuffisant. De nombreuses actions ont alors été lancées pour attirer les candidats et mieux les motiver. Une promotion des métiers a également été entreprise pour mieux faire connaître le secteur des machines agricoles en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *