Comment entretenir son tracteur pour en augmenter la longévité ?

Comment entretenir son tracteur pour en augmenter la longévité ?


4.5/5 - (2 votes)

Tout comme vos autres véhicules motorisés (voiture, moto …), votre tracteur a besoin d’un entretien régulier. Cela permet de maintenir sa performance et d’augmenter sa longévité. Vu le prix que vous avez déboursé pour l’acquérir, il est logique d’en prendre grand soin. Un bon entretien se traduit par quelques vérifications au quotidien et des vérifications plus approfondies chaque semaine. Voici comment faire …

Avant chaque journée de travail

Avant chaque journée de travail

Pour gagner en rapidité et en efficacité, assurez-vous toujours d’avoir un tracteur propre avant de vous mettre au travail. Cela ne concerne pas seulement l’aspect extérieur, mais aussi l’intérieur.


Premièrement, il y a la cabine de pilotage. Puisque c’est dans cet habitacle que vous allez passer plusieurs heures de la journée, il serait plus confortable de le nettoyer avant d’y monter. Il est quand même plus agréable de travailler dans la propreté et ce, même si vous allez patauger dans la boue et la poussière plus tard.

Ensuite, il y a de nombreux points à vérifier pour connaître les ajustements nécessaires. Il s’agit de :

  • L’huile au niveau du moteur, de la transmission hydraulique et du filtre à combustible
  • Niveau d’eau
  • Niveau de carburant dans le réservoir
  • Electrolyte dans la batterie
  • Liquide de refroidissement
  • La pression des pneumatiques
  • Le système de freinage c’est-à-dire les disques, le liquide et l’huile
  • Le pré-filtre à air qui mériterait peut-être d’être nettoyé
  • Le système de refroidissement par air : il faudrait nettoyer la grille d’entrée d’air, les ailettes et la soufflerie

Enfin, toujours dans le cadre de cette vérification quotidienne, il faudrait aussi s’intéresser aux divers points suivants. Pour ces derniers, un nettoyage et un graissage peuvent être nécessaires. Il s’agit de :

  • La pompe à eau
  • La pédale d’embrayage
  • Les roulements de l’essieu arrière
  • Le pont
  • Les attelages
  • Le coussinet de la manivelle
  • Les essieux

Ces vérifications peuvent paraître prenantes, mais elles sont importantes si vous souhaitez accroître la durée de vie de votre tracteur.

Une précision importante pour les huiles à utiliser. Veillez à ce qu’elles soient adaptées aux différentes pièces de votre machine. Respectez toujours les recommandations du fabricant. En cas de doute, informez-vous auprès du vendeur.

A lire :

Après chaque journée de travail

Une fois la journée de travail terminée, vous devez encore nettoyer le tracteur avant de le mettre au garage. L’objectif est de ne pas laisser les produits phytosanitaires utilisés au champ s’installer trop longtemps sur la carrosserie et les autres parties touchées. Il en va de même pour la boue et la poussière.

Ainsi, avant de rentrer chez vous, faites un nettoyage en profondeur pour les faire partir. Le lendemain, avant de remonter en selle, il ne vous restera plus que les vérifications habituelles à faire. Non seulement c’est utile, mais cela permet aussi de gagner du temps.

Lire aussi – Comment entretenir son tracteur de jardin ?

A faire toutes les semaines

A faire toutes les semaines

Même si vous prenez déjà le temps de vérifier le tracteur tous les jours, un entretien hebdomadaire devra également être fait. Prenez, par exemple, quelques heures de votre samedi ou votre dimanche pour effectuer cette routine. Que devez-vous faire à cette occasion ? Vous devez :

  • Vérifier la tension et l’état de la courroie du ventilateur et la canalisation d’arrivée d’air du carburateur avec ses joints.
  • Nettoyer la grille du radiateur, le filtre à air et le tuyau d’admission d’air.
  • Graisser l’arbre d’entraînement, la butée d’embrayage, le roulement du ventilateur, les ailes pivotantes, l’essieu avant et les arbres de transmission.

Profitez également de cette occasion pour un nettoyage en profondeur du tracteur pour vous retrouver avec un engin impeccable en début de semaine.

Un entretien périodique

Non, les entretiens quotidiens et hebdomadaires ne suffisent pas encore. Vous devez aussi prévoir d’autres tâches à faire de manière périodique. De quoi s’agit-il ? Il faudra :

  • Lubrifier l’essieu arrière
  • Faire une vidange de l’huile moteur et remplacer le filtre à huile : cela devrait être programmé au bout de 120 à 200 heures de travail.
  • Remplacer le filtre à huile de transmission et d’hydraulique ainsi que le filtre à carburant et à air.
  • Vérifier les pompes, les culbuteurs, le parallélisme du train avant de direction, les injecteurs, le jeu des moyeux, l’état des pneumatiques, les bornes de la batterie, l’état des rotules et des pivots, la tension et l’état de la courroie d’alternateur, les vis ou écrous des roues et le niveau d’huile de direction.
  • Vérifier qu’il n’y ait pas de fuites d’huile au niveau du moteur. Pour s’en assurer, démarrer le tracteur puis arrêtez-le pour vérifier le niveau d’huile. Normalement, vous devez voir directement s’il y a des fuites.

Ceci peut aussi vous intéresser :

A faire tous les ans

Pour pouvoir continuer à utiliser le tracteur pour de nombreuses années encore, vous devez aussi prévoir le remplacement de l’huile du circuit de transmission et l’huile hydraulique tous les ans.

Il faudra aussi contrôler le liquide de refroidissement qui, normalement, doit être remplacé tous les deux ans.

Ce sera également l’occasion de vérifier l’état des durites, des soupapes, les bougies et du vilebrequin. En cas de traces d’usure prononcée, il ne faut pas perdre de temps et les remplacer.

L’aspect extérieur du tracteur, notamment le côté confort, ne doit pas non plus être négligé. Plus vous en prendrez soin, plus facile il sera de le revendre plus tard. Pensez, par exemple, à remplacer les balais d’essuie-glaces une fois par an si votre tracteur est doté d’une cabine. Vérifiez également la tension et l’usure de la ceinture de sécurité. Des marques de dégradation ou d’usure au niveau du siège doivent aussi vous interpeller pour entreprendre les réparations nécessaires.

Enfin, pour un redémarrage facile du tracteur à la fin de l’hiver, ajoutez un additif anti-figeant au carburant. Cela le préserve du gel.

A lire aussi – Tracteur agricole : comment réduire sa consommation en carburant ?

Qui dit entretien dit outils

Vous pouvez confier l’entretien périodique ou hebdomadaire de votre tracteur à un professionnel. Par contre, pour les entretiens quotidiens, mieux vaut s’en acquitter soi-même. Il faudra seulement se munir des outils adaptés et bien sûr, avoir un peu de connaissances. Parmi les outils qui vous seront d’une grande utilité, on peut citer :

  • Les gants adaptés
  • Les clés : plates ou mixtes, à molette, à filtre, torx et mâles
  • Le tournevis plat et cruciforme
  • Les pinces : étau et multiprise
  • La burette à huile
  • Le chasse-goupilles …

Et puisque de menus incidents peuvent survenir régulièrement, essayez toujours d’avoir quelques pièces de rechange en stock : fusibles, filtres, ampoules, courroies … Il en va de même pour certains produits comme les huiles ou le liquide de refroidissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code