Comment faire un désherbant puissant et naturel ?

Comment faire un désherbant puissant et naturel ?


4.2/5 - (4 votes)

Ces dernières années, les gens sont de plus en plus conscients des problèmes environnementaux qu’ils essaient le plus possible de réduire leur empreinte carbone. Ils commencent à recycler, ils réduisent leur consommation en énergies fossiles et évitent autant que possible d’utiliser des produits chimiques. C’est dans ce contexte que la recherche de solutions naturelles pour effectuer un désherbage efficace survient. Voici quelques idées à adopter pour éliminer les mauvaises herbes sans fragiliser l’écosystème.

Le gros sel

Le gros sel

Le sel est efficace pour tuer les mauvaises herbes. Il suffit d’en déposer un peu sur la plante, notamment au niveau des racines, et de verser un peu d’eau dessus. Vous pouvez également attendre la pluie, mais à défaut, un peu d’eau suffit. Il faut savoir que ce produit agit en déshydratant la plante. Attention à ne pas en mettre sur les autres plantes, car elles risquent aussi de ne pas y survivre. Cette solution est d’ailleurs à adopter sur de mauvaises herbes qui prolifèrent en dehors de votre jardin et de votre potager, comme celles qui poussent en bas des clôtures ou au milieu des allées.


L’eau de cuisson des pommes de terre et des pâtes

Celle des pommes de terre est la plus efficace du fait de sa teneur en amidon, mais celle des pâtes peut également être utilisée. Sur les mauvaises herbes qui poussent en dehors du jardin, vous pouvez verser directement l’eau de cuisson encore chaude. Son action sera ainsi renforcée par le choc thermique induit.

Le vinaigre blanc

Il est aussi très efficace pour éradiquer les mauvaises herbes grâce à son pH acide. Notez toutefois que contrairement au gros sel qui va attaquer les racines, le vinaigre blanc ne brûle que les parties aériennes. Attention, pour ne pas rendre le sol totalement stérile, son acidité étant trop élevée, il faut le mélanger avec un peu d’eau. Lorsque les herbes folles ont déjà proliféré sur une grande surface, mieux vaut faire un mélange 50-50 d’eau et vinaigre. Et tout comme le gros sel, cette solution n’est à adopter que sur un sol non destiné à la culture (allées, dalles, terrasses …).

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude

Il suffit de mélanger 70 g de bicarbonate de soude à un litre d’eau bouillante puis de pulvériser les mauvaises herbes avec. C’est une solution très efficace, mais à faire seulement une ou deux fois par an.

Vinaigre blanc + bicarbonate de soude

Lorsqu’on associe l’efficacité de ces deux produits, on obtient une solution naturelle beaucoup plus puissante encore pour désherber un terrain. De préférence, utilisez un vaporisateur dans lequel vous allez mélanger vinaigre blanc et bicarbonate de soude. Pour la quantité, prévoyez 1 kg de bicarbonate de soude pour 200 ml de vinaigre blanc, le tout à diluer dans 5 l d’eau. Pulvérisez-en les adventices et laissez sécher avant de les arracher doucement.

Vinaigre blanc + savon noir

Ici, on exploite surtout l’acidité du vinaigre blanc. Le savon noir va seulement servir à accrocher le vinaigre blanc plus longtemps sur les mauvaises herbes. Ainsi, même s’il pleut, son action sera plus durable.

Le savon liquide bio

On insiste bien sur l’aspect « bio » du liquide à utiliser. Assurez-vous alors qu’il ne contienne pas de produit chimique pouvant endommager l’environnement. Une fois que c’est fait, mélangez-le avec un peu d’eau puis pulvérisez-en sur les mauvaises herbes. Attention à ne pas toucher aux plantes à conserver.

Vinaigre blanc + liquide vaisselle

Pour préparer cette solution, il faut mélanger deux cuillères à café de liquide vaisselle à un litre de vinaigre blanc. Utilisez du liquide vaisselle bio pour ne pas nuire à l’environnement. Et même lorsque vous choisissez une formule bio, évitez de répéter trop souvent cette astuce. Une ou deux fois par an suffisent.

Vinaigre blanc + sel iodé + eau

Pour préparer la solution, mélangez dans 5 l d’eau 1 kg de sel iodé et 200 ml de vinaigre blanc. Vaporisez ensuite les mauvaises herbes avec puis arrachez-les doucement lorsqu’elles commencent à jaunir. Evitez d’en mettre sur les plantes à conserver.

Le purin d’angélique

Les feuilles d'angélique

Cette solution est idéale pour désherber le potager ou les parterres de fleurs. Voici comment le préparer :

  • Hachez grossièrement 1 kg de feuilles d’angélique
  • Plongez-les dans 10 litres d’eau
  • Laissez-les macérer au soleil pendant une dizaine de jours. L’absence de bulle signifie que la solution est prête.
  • Filtrez le liquide puis pulvérisez les mauvaises herbes avec
  • Attendez qu’elles sèchent puis arrachez-les à la main

Même si cette solution est moins brutale que le gros sel et le vinaigre blanc, évitez quand même d’en mettre sur les autres plantes.

L’huile essentielle de basilic

Diluez cinq gouttes d’huile essentielle de basilic dans 100 ml d’eau. Mettez le tout dans un spray et vaporisez les mauvaises herbes. C’est une solution très efficace et qui sent bon le basilic en plus.

Huile essentielle de basilic + savon noir + eau

Pour cette solution, vous utilisez la même formule que précédemment (cinq gouttes d’huile essentielle de basilic dans 100 ml d’eau) puis vous y ajoutez quelques gouttes de savon noir liquide. Le produit s’accrochera alors plus longtemps aux mauvaises herbes pour les éradiquer totalement jusqu’au niveau des racines.

Les engrais verts

Au lieu de les arracher à chaque fois qu’elles poussent, laissez les trèfles, les moutardes, les phacélias, les sarrasins, les roses d’Inde, les œillets d’Inde … pousser dans les zones que vous réservez aux plantes, aux fleurs et aux arbustes. Ils font, en effet, office d’engrais verts naturels qui ont le don de repousser et de produire des substances toxiques contre les mauvaises herbes.

Le paillage

Le paillage

On oublie souvent de l’utiliser et pourtant, le paillage procure de nombreux avantages. Il protège les plantes du froid ou de la chaleur (en fonction des saisons) et il évite la pousse des mauvaises herbes. En effet, puisque le sol est privé de lumière et d’eau, les adventices ne peuvent pas pousser. Avant d’en recouvrir le sol, assurez-vous toutefois de retirer d’abord les mauvaises herbes déjà en place. En guise de paillage, vous pouvez utiliser un composé de matériaux organiques (tessons de terre cuite, copeaux de bois …) ou du paillis organiques.

Le purin d’orties

C’est une astuce naturelle à utiliser avec parcimonie, car le purin d’orties, même s’il est efficace pour désherber, est riche en azote. Si vous l’utilisez excessivement, le sol va être gorgé en nitrates, lesquels sont toxiques pour les plantes.

Lire aussi – Les outils connectés et les bandelettes nitrate au service des agriculteurs

La sciure de bois

Si vous avez de la sciure de bois à la maison, évitez désormais de les jeter, car vous pouvez l’utiliser pour repousser les adventices. Pour l’utiliser, il suffit de le mélanger à de l’eau et de les laisser tremper pendant quelques heures. Vous filtrez ensuite le mélange et vous vaporisez le liquide obtenu sur les mauvaises herbes.

La cendre de bois

Vous utilisez du charbon ou avez l’habitude d’allumer un feu de cheminée ? Ne jetez plus la cendre obtenue, car elle permet de lutter efficacement contre la mousse. Pour l’utiliser, il suffit de répartir la cendre sur la surface à traiter.

 L’eau de mer

L’eau de mer

Si vous vivez en région côtière, vous avez beaucoup de chance, car l’eau de mer est très efficace pour tuer les mauvaises herbes. Qui plus est, elle est gratuite donc servez-vous ! Pour l’utiliser, vaporisez les mauvaises herbes du jardin avec ou les zones où elles ont tendance à pousser et repousser. Attention à ne pas en abuser, car l’eau de mer étant gorgée de sel, peut tuer les autres plantes.

L’eau salée

Dans la même optique que l’eau de mer, l’eau salée (eau + sel) est également efficace pour lutter contre les mauvaises herbes. Attention toutefois, elle ne doit être utilisée qu’au niveau des dalles de terrasse, car elle peut brûler les autres plantes. Une fois bien mélangée, il ne vous reste plus qu’à pulvériser les herbes folles.

Découvrez comment installer des dalles de terrasse

Le choc thermique

Comme on l’a déjà souligné plus haut, vous pouvez utiliser l’eau de cuisson encore chaude des pâtes et des pommes de terre pour lutter contre les mauvaises herbes. A défaut, l’eau bouillante peut suffire, mais ce serait du gaspillage. Mieux vaut donc attendre de l’eau de cuisson.

Le désherbage à la main

Cela reste le moyen le plus naturel et le plus respectueux de l’environnement pour retirer les mauvaises herbes. On doit toutefois reconnaître que la tâche est fatigante, donc à prévoir seulement pour les petites surfaces. Munissez-vous seulement de gants et d’outils manuels comme le sarcloir, la binette ou la serfouette. N’oubliez pas le chapeau à larges bords pour éviter les coups de soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code