Les nouvelles technologies et l'agriculture

Les nouvelles technologies et l’agriculture


4.5/5 - (2 votes)

Grâce aux avancées technologiques, le secteur agricole ne cesse de se développer. Les objectifs sont multiples, mais globalement, toutes concourent à mieux prendre soin du sol, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la croissance des cultures. D’année en année, on voit ainsi apparaître de nouveaux gadgets qui facilitent la vie aux agriculteurs. Parmi les technologies à ne pas rater, en voici quelques-unes …

Le robot Oz

Conçu par Naïo Technologies, Oz est un robot spécialisé dans le désherbage mécanique dans les cultures maraîchères. Il est totalement autonome puisque son propriétaire peut le laisser seul dans les champs pour qu’il puisse travailler tranquillement. Lorsqu’il a fini, Oz lui envoie une notification SMS. A part désherber, le robot peut également biner et assister à la récolte.


Lire aussi – Désherber un terrain : comment bien s’y prendre ?

Aujourd’hui, Oz n’est plus le seul de sa fratrie puisque Ted et Dino l’ont rejoint. Le premier est spécialisé dans le désherbage de la vigne tandis que le second, plus costaud que ses frères, a été conçu pour couvrir une surface de travail plus vaste. C’est à Dino qu’il faut faire appel pour traiter un champ de plus de dix hectares.

Grâce à ces trois robots, les agriculteurs peuvent désormais déléguer des tâches chronophages et très prenantes, mais pourtant essentielles. Ils disposent ainsi de plus de temps pour avancer sur d’autres projets.

Les drones

Les drones

Les drones ne sont plus une nouveauté, mais pour bon nombre d’agriculteurs, en utiliser est encore une nouvelle épreuve. C’est pourtant une technologie intéressante qui permet de survoler les cultures et de déterminer, en un seul passage, l’état des plantes.

Il faut effectivement savoir que les drones destinés à l’agriculture sont pourvus de capteurs capables de déterminer l’état de santé de la culture rien qu’en analysant leur couleur. Et le compte-rendu est très détaillé puisqu’ils ne se contentent pas de dire si tout va bien ou non. En effet, ils vont jusqu’à lister les différentes carences dont souffrent les plantes et indiquer les mauvaises herbes. Une fois les données affichées, il ne reste plus aux agriculteurs qu’à définir les traitements qui s’imposent.

De nombreux exploitants font déjà appel à cette technologie pour mieux prendre soin de leur domaine. Non seulement, elle fait gagner du temps, mais permet aussi d’éviter les gaspillages inutiles. Grâce aux drones, on sait exactement quoi faire et quand le faire.

A lire – Agriculture : un drone pour réduire la quantité d’engrais et d’eau à utiliser

Des stations météos connectées

C’est l’entreprise Sencrop qui a eu l’idée de proposer ces gadgets. Hautes d’à peine 30 cm, les stations doivent être installées dans les champs pour mesurer, en continu, l’hygrométrie, la température de l’air, la vitesse du vent et la pluviométrie.

Toutes les 15 mn, l’agriculteur reçoit de nouvelles données en fonction des mesures prises. Il peut ainsi adapter les tâches à entreprendre en en tenant compte. Engrais, semences, irrigations … tout est adapté en fonction des données émises par les stations connectées.

Aujourd’hui, de nombreux agriculteurs les utilisent déjà pour une agriculture de précision.

Découvrez aussi – Les outils connectés et les bandelettes nitrate au service des agriculteurs

Agriconomie, l’Amazon des agriculteurs

Si auparavant, les agriculteurs devaient se limiter aux commerces de proximité ou aux voisins pour obtenir des engrais, de nouvelles semences, de la nourriture pour les animaux … aujourd’hui, ils peuvent voir plus large grâce à Agriconomie.

Il s’agit d’une plateforme e-commerce spécialement destiné aux agriculteurs et aux éleveurs. En somme, c’est un peu l’Amazon dédié à ces professionnels.

Sur le site, ils peuvent trouver tout ce dont ils ont besoin pour leur exploitation : engrais, semences, matériel agricole … Ils peuvent également suivre les évolutions des prix et bien sûr prendre connaissance des délais de livraison pour mieux gérer leur entreprise agricole.

Le collier pour vaches

Le collier pour vaches

Les vaches portent des colliers depuis des siècles donc ce n’est plus une grande nouveauté. Ce qui l’est, par contre, c’est que les colliers de start-up Lituus sont connectés aux smartphones des éleveurs. Grâce à eux, il est possible de savoir à tout moment ce que fait l’animal. Est-ce qu’il mange ? Est-ce qu’il rumine ? Est-ce qu’il dort ? Est-ce qu’il a un comportement normal ? …

Le but est, avant tout, de connaître l’état de santé des vaches à chaque fois qu’on souhaite faire un check-up. Le propriétaire n’a plus à se déplacer jusqu’aux prés puisqu’il lui suffit de se connecter sur le site de la start-up, de télécharger une application dédiée et de suivre ses vaches depuis son smartphone.

En savoir plus sur l’élevage bovin

Non seulement, cela permet de gagner du temps, mais en plus, on peut agir rapidement lorsque c’est nécessaire. Il est, par exemple, possible de suivre les cycles de reproduction des vaches ou même leur niveau de confort et d’agir en conséquence.

Des tracteurs autonomes

Depuis ces dernières années, on marche de plus en plus vers une agriculture robotisée. Après Oz, le robot désherbeur, on voit naître une série de tracteurs autonomes. Réalisés par le projet RHEA, ces engins agricoles sont assistés par des drones pourvus de capteurs. Ces derniers sont capables de faire la différence entre mauvaises herbes et cultures et d’ainsi asperger les mauvaises herbes d’herbicide.

A lire – Tout savoir sur le tracteur agricole

Grâce à cette combinaison, plus de 90 % des mauvaises herbes sont éradiquées et pourtant, le traitement réussit à économiser jusqu’à 75 % d’herbicide. En gros, elle permet d’entretenir les champs tout en faisant des économies sur les produits utilisés. Et puisque la quantité de produit utilisé est réduite, l’environnement se porte mieux. La protection de l’environnement est justement l’un des enjeux majeurs de l’industrie agricole.

La technologie de détection

Il s’agit d’un outil qui permet de :

  • Déterminer l’état des cultures
  • Analyse la quantité d’humidité dans le sol
  • Gérer l’eau et les autres ressources utilisées par les agriculteurs
  • Surveiller les terres

Et bien d’autres encore. Il assiste les exploitants dans leur travail de sorte à les prévenir en cas de soucis. Les mesures sont ainsi prises rapidement et, souvent au bon moment.

L’échantillonnage GPS

Cet échantillonnage permet d’analyser le sol pour savoir exactement de quoi il a besoin et de déterminer quel genre de plante peut y pousser. Il liste les nutriments que le sol contient, détermine le niveau de pH et donne toute une liste de données essentielles pour prendre les bonnes décisions.

Par exemple, lorsqu’on sait à l’avance quel type de plante peut y pousser, l’agriculteur fait confiance en cette donnée et obtient une bonne récolte plus tard. Le retour sur investissement est ainsi garanti et l’exploitation devient plus rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code