Tout savoir sur la motobineuse

Tout savoir sur la motobineuse


Depuis que le bio est devenu une norme de vie plus saine, tout le monde veut cultiver ses légumes dans le jardin. Geste fort louable, mais encore faut-il disposer des bons outils et matériels pour que le labeur ne vous décourage pas trop vite. Parmi les équipements que l’on vous conseille, il y a la motobineuse. Qu’est-ce que c’est et à quoi sert-elle ?

Qu’est-ce qu’une motobineuse ?

C’est un engin agricole motorisé que l’on utilise pour travailler la terre avant l’ensemencement ou le repiquage. On la confond souvent avec le motoculteur vu leurs grandes ressemblances, mais en réalité, elle est plus petite et plus légère que son cousin.


Cet appareil se compose de différents éléments dont les principaux sont :

  • Le guidon et les commandes de vitesse
  • Le moteur électrique ou thermique
  • La courroie de transmission
  • Les fraises
  • La roue de transport

L’engin propose un certain nombre de vitesses de rotation pour les fraises. La commande se fait au niveau des deux manches du guidon. Les spécificités du guidon, avec les deux manches et les poignées, ressemblent à celles de la moto d’où son appellation de « moto » bineuse, ce dernier terme se réfère à sa tâche principale qui est de biner la terre.

A quoi sert une motobineuse ?

A quoi sert une motobineuse ?

A elle seule, la motobineuse réalise les tâches incombant généralement à de nombreux outils traditionnels comme la bêche, le râteau, la fourche, la binette, la griffe, la ratissoire … Cela signifie que son utilisation permet de :

  • Sarcler : arracher les mauvaises herbes
  • Labourer la terre
  • Biner : ameublir le sol
  • Emietter la terre

Grâce à elle, vous n’avez plus besoin de vous casser le dos avec les outils classiques. Pour cause, il suffit de mettre la machine en marche puis de marcher derrière elle en tenant les guidons. Les seuls efforts à fournir sont donc de marcher et de la maintenir ferme pour qu’elle puisse bien racler le sol.

Selon la taille des fraises utilisées, elle travaille le sol sur une profondeur pouvant aller de 15 à 35 cm. Une fois la terre travaillée, il faut la laisser reposer pendant deux jours avant de semer les graines ou entamer les travaux de plantation.

Découvrez aussi le Rotavator

Comment fonctionne une motobineuse ?

Lorsque le moteur est en marche, il va mettre en action les fraises. On en distingue deux types :

  • La fraise rotative qui va pénétrer et soulever la terre
  • Les fraises motrices qui permettent à la machine d’avancer et de se dégager du sol

L’ensemble est piloté par les commandes situées au niveau du guidon. La roue de transport située à l’avant, sert, quant à elle, à supporter le poids de l’engin et à la transporter facilement jusque sur le terrain à labourer. Sans elle, la motobineuse va soulever la terre se trouvant sur son passage.

Pour un usage aisé, pensez à l’utiliser au printemps, car le sol est légèrement humide à cette époque. Il ne faut pas attendre la pleine saison de pluies.

Quels sont les différents types de motobineuses ?

On en distingue trois types principaux :

La motobineuse électrique

Etant donné qu’elle doit être branchée sur secteur tout au long de son utilisation, cette variante est idéale pour les terrains de taille moyenne aux environs de 200 m². Vous devrez bien sûr utiliser une rallonge donc faites attentions à ne pas sectionner le fil en passant l’engin agricole.

Ses avantages :

  • Elle est plus légère et plus maniable
  • Elle est plus abordable en termes de prix. Faites néanmoins gaffe aux modèles à prix bradé, car c’est souvent synonyme de mauvaise qualité.

La motobineuse thermique

Au-delà de 200 m², mieux vaut investir dans un modèle électrique. Ce dernier est équipé d’une boîte de vitesse et d’un moteur 4 temps. Ce dernier fonctionne grâce à du carburant (généralement de l’essence sans plomb, mais à confirmer auprès du revendeur). Il faudra aussi graisser les éléments essentiels avec une huile spéciale motoculture ou de type 20W40. Là encore, il faut s’informer auprès du revendeur, car le type d’huile peut varier d’une motobineuse à une autre.

Ses avantages :

  • Elle est plus puissante
  • Elle est plus robuste
  • Elle offre un meilleur rendement
  • Elle a une durée de vie plus longue

Son seul bémol : son prix plus élevé que son homologue électrique.

En règle générale, la motobineuse peut couvrir jusqu’à 2 000 m², mais certains préfèrent le motoculteur dès lors que le terrain est vaste de plus de 1 000 m².

La motobineuse à batterie

C’est une bonne alternative entre le modèle électrique et le modèle thermique. Ces dernières années, elle connaît d’ailleurs un succès grandissant tant pour son efficacité que pour son autonomie. En termes de performance, elle se rapproche davantage de la motobineuse électrique, mais on trouve de plus en plus de modèles plus puissants sur le marché. Elle est néanmoins adaptée aux terrains allant de 200 à 250 m².

Ses avantages :

  • Elle est très maniable
  • Elle peut se faufiler partout
  • Son prix est abordable

Même si elle est loin d’égaler la machine thermique, elle est quand même performante pour travailler de petites surfaces sans devoir traîner un fil électrique partout.

Lire aussi – Entretien d’un terrain : comment bien faire le débroussaillement ?

Comment choisir sa motobineuse ?

Comment choisir sa motobineuse ?

Pour trouver la motobineuse répondant réellement à vos besoins, il faut se référer à :

  • La surface du terrain à travailler
  • Votre budget

Petit budget et petit terrain

Pour un terrain allant de 20 à 200 m², mieux vaut investir dans un modèle électrique ou à batterie. Ils sont amplement suffisants pour travailler cette surface.

Comment se décider entre les deux ? Leur performance est la même ainsi que leur fourchette de prix. Le seul avantage que le modèle électrique a sur son homologue a batterie c’est qu’elle est très silencieuse surtout si sa puissance est inférieure à 800W. Elle est donc plus adaptée pour un jardin ou un potager en ville.

Dans les deux cas, assurez-vous que la terre à travailler soit un peu humide pour compenser leur manque de puissance. Evitez par contre un sol détrempé, quelle que soit la motobineuse utilisée, car la terre va se coller aux fraises et au lieu d’un sol correctement labouré, vous aurez de la boue.

Budget plus important et terrain plus vaste

Pour ceux qui disposent d’un bon budget et d’un terrain supérieur à 200 m², mieux vaut investir dans un modèle thermique. Non seulement il est assez puissant pour retourner même un sol assez sec, mais il est également robuste et facile à utiliser. Quoi qu’il en soit, travaillez toujours sur un sol légèrement humide pour augmenter la durée de vie de la machine agricole.

Même s’il est idéal pour les grands terrains, vous pouvez toujours l’utiliser même lorsque la surface à travailler est inférieure à 200 m². Nombreux sont, par exemple, ceux qui l’utilisent pour entretenir un jardin ou un potager de 50-100 m².

De ce fait, si vous en avez les moyens, investissez toujours dans la variante thermique qui a une plus longue durée de vie. Evitez, par contre, les motobineuses proposées à prix cassées (électrique, thermique ou à batterie), car ils s’usent rapidement.

Pourquoi utiliser une motobineuse ?

Lorsqu’on a un terrain inutilisé et qu’on souhaite jardiner ou le transformer en potager, la motobineuse est plus adaptée pour tous les entretiens que ce projet nécessite. Certes, vous pourrez toujours vous contenter des outils traditionnels fatigants tels que la bêche, la binette, la fourche …, mais notez qu’avec cet engin agricole, vous n’aurez plus mal au dos le soir et vous n’aurez plus à fournir autant d’efforts. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, voilà les principaux avantages qu’elle procure :

  • Elle est polyvalente :

Elle remplit plusieurs tâches en un seul passage et pourtant, elle est très simple d’utilisation. Elle est tout aussi idéale pour les petites que pour les vastes surfaces donc s’utilise aussi bien pour un usage domestique que professionnel. En fonction des modèles, sa puissance peut aller de 300 à 2000 W.

  • Elle peut recevoir différents accessoires :

Généralement, elle est équipée de deux fraises sur chaque côté. Il est possible d’en ajouter selon les besoins ou de remplacer les fraises par des lames plus larges. Notez seulement que si vous décidez d’ajouter des fraises supplémentaires, il faut aussi élargir le capot de protection.

On peut aussi monter d’autres accessoires dessus comme le dresse-bordures pour que la motobineuse ne taille pas les plantations de part et d’autre de sa ligne de passage ou encore un butteur léger pour un meilleur labourage du sol.

  • Elle est maniable :

Elle est plus légère que le motoculteur puisque son poids n’excède pas les 25 kg. Grâce à sa roue de transport, ses fraises rotatives et son moteur, vous n’avez pas de grands efforts à fournir pour qu’elle avance.

  • Elle est peu encombrante :

Lorsque l’abri de jardin est déjà comble, y faire rentrer un engin agricole supplémentaire devient difficile. Toutefois, du fait de sa petite taille, la motobineuse se range facilement dans un coin. Notez d’ailleurs que son guidon est repliable ce qui la rend moins encombrante encore.

  • Elle s’entretient facilement :

Pour accroître sa durée de vie, il est conseillé d’entretenir cet engin agricole régulièrement et de la nettoyer après chaque usage. Il est important de maintenir ses organes essentiels au propre à savoir les roues, la courroie, la transmission, le moteur et les carters. Pour ce faire, il suffit de le laver à l’eau puis de faire sécher les différents éléments avec un chiffon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code