Quelle est la meilleure faucheuse?

Quelle est la meilleure faucheuse?


4.3/5 - (3 votes)

Vous êtes à la recherche d’une faucheuse pour effectuer vos tâches agricoles ? Portée ou traînée, frontale, latérale, combinée ou automotrice, la faucheuse est une machine agricole indispensable pour faucher l’herbe à de très grande quantité. Pour un travail efficace, il faut choisir une faucheuse fiable et puissante. Découvrons ensemble les faucheuses répondant à ces critères.

1 – Kuhn FC 313

Kuhn FC 313

La marque Kuhn fait partie des marques les plus prisées en matière de faucheuses. Parmi sa gamme, la faucheuse Kuhn FC 313, de fabrication française s’est distinguée du lot. Elle est puissante et facile à utiliser. L’attelage et le dételage sont assez simples et le système de protection dorsale hydro-pneumatique réglable est efficace.


Le transport n’est cependant pas idéal, ce qui rend le balancement sur des routes très fréquentées vers les entrées des champs potentiellement gênant.

Attelage et dételage

La FC 313 de Kuhn peut être montée sur un tracteur agricole pour s’adapter à sa largeur de voie via un attelage Cat III. Comme pour la plupart des faucheuses, deux services hydrauliques sont nécessaires – un à simple effet et un à double effet. Au cours de l’essai, nous avons dû détacher et attacher les faucheuses cinq ou six fois, et la Kuhn s’est certainement avérée l’une des plus faciles à atteler et à dételer.

Le support est constitué d’un simple cadre avec un pied sous chaque axe qui peut être mis en place en quelques secondes. Il suffit ensuite de dévisser les bras et la barre d’attelage, sans avoir à se soucier de relâcher la pression avant de déposer la tondeuse.

Pliage

Le pliage et le contrôle de la position de travail de la 313 sont commandés par le vérin à double effet. Une fois le vérin activé, la tondeuse pivote de 90° et se positionne derrière le tracteur parallèlement au sol. Pour déverrouiller la position de transport, l’opérateur doit tirer sur le cordon situé dans la cabine pour commander le vérin à double effet.

Bien qu’une machine repliée à l’horizontale offre une meilleure visibilité arrière, la qualité de conduite du tracteur est légèrement affectée par le fait que l’outil se trouve si loin à l’arrière. Kuhn explique que la faucheuse est équipée d’un amortisseur de transport, mais que la conduite du tracteur peut encore être affectée. La longueur de la faucheuse peut également poser des problèmes lorsqu’il s’agit d’entrer dans des passages étroits ou de prendre des virages sur les champs agricoles.

Protection

Kuhn utilise un dispositif de sécurité non-stop composé d’un cylindre à simple effet avec deux accumulateurs d’azote. Si la faucheuse rencontre un obstacle, le lamier pivote de 11° vers l’arrière, puis se relève. Le réarmement est automatique et une jauge permet au conducteur de connaître la pression restante dans le circuit. Le niveau de pression peut ensuite être ajusté à l’aide d’une clé.

Suspension

Dotée d’un point de pivot central, la 313 utilise un système de suspension hydropneumatique et chargé d’azote, qui fonctionne grâce à un cylindre à simple effet qui contrôle la pression au sol. Un manomètre différent du dispositif de protection indique à l’opérateur la pression exercée vers le bas sur la barre de coupe et la pression est libérée lorsque le cylindre se rétracte.

2 – John Deere 331

John Deere 331

La Deere 331 est équipée d’un attelage Cat 3 uniquement. Deux services hydrauliques sont nécessaires, un à simple effet et un à double effet. Une fois démontées, les John Deere et Kuhn dém ont été de loin les plus rapides à mettre en route.

Attelage et désattelage

La Deere est équipée d’un attelage Cat 3 uniquement et deux services hydrauliques sont nécessaires, un à simple effet et un à double effet. Nous avons monté et démonté chaque machine cinq ou six fois, et les Deere et Kuhn ont été de loin les plus rapides à mettre en route.

La béquille est un simple cadre avec un support sous chaque axe. Il peut être mis en position en quelques secondes, puis il suffit de dévisser les barres et la tige connectée. Contrairement aux autres tondeuses testées, il n’est pas nécessaire de relâcher la pression.

Transmission de la puissance

La puissance est transférée par deux arbres et une boîte de transfert, allant directement au premier disque, puis est transmise aux autres plateaux de coupe par des ensembles d’engrenages. Tous les disques sont équipés d’un embrayage à roue libre et la partie supérieure peut être changée en cas de dommage. Le conditionneur est entraîné par une triple courroie de transmission.

Protection

Deere utilise un système de protection non-stop composé d’un vérin à simple effet et de deux accumulateurs d’azote. Lorsqu’elle rencontre un obstacle, la barre de coupe s’incline de 11deg vers l’arrière et se soulève. Elle revient ensuite automatiquement en position de travail. Un manomètre permet au conducteur de connaître la pression du circuit et, en cas de besoin, de la modifier à l’aide d’une clé.

A lire aussi – 4 conseils pour prolonger la durée de vie de votre matériel agricole

Suspension

La 331 a un point de pivot central et la suspension est hydropneumatique avec un vérin simple effet chargé d’azote. Celui-ci contrôle la pression au sol et la jauge sur le bras indique le degré de pression sur la barre de coupe. La pression est ensuite relâchée lorsque le cylindre se rétracte. La hauteur de coupe peut être réglée entre 30 mm et 80 mm.

3 – Kverneland 3132 MT

Kverneland 3132 MT

La Kverneland-Taarup est une machine agricole haut de gamme. Son grand capot de conditionnement permet d’aérer le fourrage et d’obtenir de meilleurs résultats en matière sèche. Elle est également bien faite, avec un châssis volumineux et des caractéristiques sophistiquées comme le capteur de position.

Depuis que Kverneland a racheté Taarup, toutes ses faucheuses sont désormais proposées par la société nordique (désormais détenue en partie par Kubota).

Attelage et dételage

Equipé d’un attelage Cat III, il dispose de deux positions pour s’adapter à la largeur de voie du tracteur. Le 3132 utilise deux services hydrauliques : un double effet pour le repliage et un simple effet pour le passage en mode travail et pour la suspension. Il existe également une prise électrique à trois broches qui doit être branchée dans la cabine pour engager le capteur de position.

Le Kverneland peut s’avérer délicat à dételer, surtout pour les agriculteurs qui manquent d’expérience. Elle doit être déposée sur un sol parfaitement plat, car les deux béquilles ne sont pas à la même hauteur. Même sur du béton, la machine détachée penche, et nous avons trouvé pratique d’avoir un bloc à proximité.

Une fois que vous avez décidé de l’endroit où vous allez la déposer, vous devez vous souvenir de verrouiller la valve située sur le cylindre de suspension de la machine (du côté opposé à la porte du tracteur) où il y a un autocollant expliquant ce qu’il faut faire sur le cylindre. Vous devez également avoir la prise à trois broches branchée à tout moment.

Transmission de la puissance

L’énergie est transmise à deux boîtes de transfert avant de passer par deux autres arbres à joint universel. La puissance de la deuxième boîte de transfert entraîne le premier lit de disques, tandis qu’un ensemble d’engrenages situé à l’intérieur de la barre de coupe entraîne les lits. Le conditionneur est alimenté par trois courroies trapézoïdales.

Protection

La protection est assurée mécaniquement. Si la faucheuse rencontre un obstacle, un ressort situé sur le côté droit de l’attelage, réglé sur un couple pré-enroulé, se déclenche. La tondeuse bascule alors sur un axe et se soulève légèrement. Elle revient ensuite à sa position initiale une fois que la machine agricole a franchi l’obstacle.

Suspension

Comme pour les autres tondeuses testées, le système de suspension de la Kverneland est hydropneumatique et chargé d’azote. Mais cette fois, un système de capteurs sophistiqué évite au conducteur d’avoir à surveiller les variations de pression. Deux capteurs de position détectent l’emplacement du cylindre de suspension et ajustent la pression du circuit et l’accumulateur d’azote en conséquence.

Ceci peut également vous intéresser – Agriculteurs : louez au lieu d’acheter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *