Les bonnes pratiques à moto pour votre sécurité

Les bonnes pratiques à moto pour votre sécurité


Evaluer cet article

La moto, en elle-même, n’est pas forcément dangereuse. C’est sa pratique irresponsable qui l’est ainsi que les risques provenant des autres usagers de la route. Un accident de moto expose toutefois toujours le conducteur à de plus graves blessures puisqu’il ne dispose d’aucun habitacle pour le protéger. Découvrez quelques conseils pour une pratique de ce deux-roues motorisé en toute sécurité.

Portez un casque moto homologué et adapté pour votre sécurité

L’article R431-1 du Code de la route rend le port de casque obligatoire pour quiconque roulerait à moto, qu’il soit conducteur ou passager. Le non-respect de cette obligation expose le contrevenant à une amende dont le montant peut aller jusqu’à 375 euros. Pour votre sécurité, le casque de moto à porter doit être homologué, de la bonne taille, de poids raisonnable et bien ventilé.


casque moto sécurité

Assurez-vous que la moto soit en bon état

Avant chaque sortie, il est indispensable de faire quelques vérifications sur sa moto. Parmi les points à vérifier, on retrouve :

  • l’état et la pression des roues,
  • la transmission,
  • les freins,
  • le niveau d’huile moteur,
  • l’éclairage,
  • les documents : vignette d’assurance à jour, permis, etc.,
  • les équipements de sécurité : casque, gant, gilet rétro-réfléchissant, etc.

En plus de ces vérifications de routine, faire une révision complète de manière régulière est conseillé, même en l’absence de problème. Selon le type de moto que vous conduisez, la révision systématique doit se faire au bout de 6 000 à 15 000 km.

Portez des équipements de moto de couleurs vives pour votre sécurité

Même si vous pouvez être tenté de vous vêtir entièrement de noir lors d’un trajet en moto, les couleurs sombres sont à éviter pour que les autres usagers de la route puissent bien vous voir. Le mieux est de privilégier les couleurs vives pour accroître votre visibilité, notamment lorsque vous roulez de nuit ou par un temps qui apporte une faible visibilité (pluie, neige, brouillard, etc.). Si les couleurs flashy ne font pas partie de votre garde-robe, vous pouvez coller des bandes rétro-réfléchissantes sur votre casque, sur votre sac à dos ou sur votre blouson de moto.

Dans tous les cas, depuis le 1er janvier 2016, vous avez l’obligation d’avoir un gilet de haute visibilité, communément appelé « gilet jaune », à portée de main. Lorsque la visibilité est faible, vous devez l’enfiler. Lorsque la visibilité est bonne, vous devez l’avoir dans un rangement de votre moto sous peine d’amende en cas de contrôle. Tout comme les gants et le casque, cet accessoire doit être homologué.

Conduisez à moto de manière défensive

L’environnement qui entoure les motards présente de nombreux risques. Même si vous prenez toutes les précautions avant de sortir, vous devez toujours être aux aguets lors de vos trajets en moto. L’objectif est de rester conscient de ce qui vous entoure pour pouvoir éviter les dangers. Avoir de bons réflexes est également indispensable. N’oubliez pas que, si vous, vous êtes un conducteur responsable, d’autres peuvent ne pas l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code