Étêtage d’un arbre : comment tailler un arbre trop haut ?

Étêtage d’un arbre : comment tailler un arbre trop haut ?


4.6/5 - (5 votes)

Un arbre trop haut peut être gênant ou représenter un danger surtout s’il est vieux. Il est alors conseillé de l’étêter ou d’en tailler la cime. En quoi cela consiste-t-il et comment bien s’y prendre pour que la taille n’affecte pas trop l’arbre ?

Qu’est-ce que l’étêtage d’un arbre ?

L’étêtage d’un arbre consiste à couper sa partie supérieure que l’on appelle aussi la cime. Écimage est d’ailleurs un autre terme utilisé pour définir cette pratique. Dans un jargon plus simpliste, on parlera de couper la tête de l’arbre.


Pourquoi faut-il étêter un arbre ?

Pourquoi faut-il étêter un arbre ?

Avant toute chose, il faut comprendre que l’étêtage va agir sur l’ossature globale de l’arbre. Par conséquent, il faut le faire prudemment pour ne pas l’affecter plus qu’il ne faut. Un arbre qui pousse dans un vaste espace vert avec aucune construction autour n’a pas besoin d’être taillé en hauteur puisqu’il ne gêne ni les voisins ni les propriétaires. Il ne risque pas non plus de tomber sur une maison. Par contre, si des fils électriques se situent à proximité, la taille devient obligatoire.

Lorsque l’arbre se situe sur votre propriété, l’écimage est conseillé, car un arbre trop haut :

  • Limite la vue : la vôtre et celle des voisins qui pourront d’ailleurs se plaindre
  • Favorise la prise au vent ce qui peut être dangereux surtout s’il est déjà fragilisé
  • Donne trop d’ombre ce qui peut être gênant lorsqu’on souhaite un peu d’ensoleillement dans le jardin
  • Peut toucher les fils électriques et les câbles à proximité
  • Peut gêner les voisins : il n’y a pas seulement la vue, mais celui-ci peut également laisser tomber des feuilles mortes et des branches dans leur jardin
  • N’est pas toujours en bonne santé : en effet, les arbres trop haut peuvent souffrir de certaines maladies et ont du mal à s’épanouir. L’étêtage va alors permettre de le revivifier.

Un écimage doit toujours être réalisé pour une bonne raison. Parfois, c’est la législation en vigueur qui l’impose.

Comment étêter un arbre ?

Comment étêter un arbre ?

Pour étêter un arbre, il faut :

  • Utiliser un sécateur bien affûté. Les professionnels peuvent utiliser une tronçonneuse élagueuse lorsque cela s’avère nécessaire.
  • Réaliser, à chaque fois, une coupe en biais: cela va faciliter l’écoulement de l’eau de pluie et éviter que les branches élaguées ne pourrissent.
  • Couper, soit à 0.5-1 cm au-dessus d’un bourgeon, soit au ras d’une ramification. Dans ce second cas, il faut suivre l’angle de la branche avec le tronc. Cela permet à la sève de continuer à affluer.
  • Respecter le bourrelet de la branche
  • Conserver un tire-sève c’est-à-dire une petite branche pour que la sève continue de circuler jusqu’en hauteur de l’arbre.
  • Diriger la lame du sécateur vers le bas (vers le sol) et non pas vers le haut (vers le ciel) pour qu’elle n’égratigne pas les tissus tendres du tronc lorsque vous coupez.

L’écimage ne doit pas couper plus d’un tiers de la hauteur de l’arbre. Il faut aussi élaguer uniquement les branches d’un diamètre de 15 cm tout au plus. Et si possible, étêtez l’arbre tous les cinq ans pour une taille raisonnable espacée de quelques années au lieu de le tailler sévèrement au bout d’une dizaine d’années. Toute taille sévère est d’ailleurs à proscrire sauf si cela est vraiment indispensable.

Quand faut-il écimer un arbre ?

En ce qui concerne les travaux d’écimage, il faut s’y prendre entre juin à décembre, mais évitez d’opérer durant les épisodes caniculaires.

A lire – Quelle est la période pour tailler les arbres ?

En ce qui concerne les bons moments pour s’y prendre au cours de la vie d’un arbre, il est conseillé de s’y prendre assez tôt, durant sa formation. Cela permet de limiter sa hauteur et de l’orienter dans le bon sens. Couper sa flèche durant ses premières années permet de lui donner un aspect précis : gobelet, arbre têtard, tonnelle …

Sur les arbres fruitiers, l’étêtage durant la croissance de l’arbre permet de limiter la hauteur du fût et d’ainsi rendre les branches plus accessibles lors des récoltes. Notez que lorsqu’on plante un groupe d’arbres sur une surface restreinte, les branches basses vont disparaître automatiquement et on obtient alors des fûts trop longs. Le terme fût se réfère au tronc sans ramifications à la base d’un arbre. Pour les arbres qui poussent en forêt, les longs fûts sont appréciés surtout lorsque les arbres vont être exploités, mais pour les arbres fruitiers, ils sont à éviter.

Pour résumer, l’étêtage doit avoir lieu durant la croissance d’un arbre pour qu’il ne devienne pas trop haut.

Comment étêter un arbre adulte déjà trop haut ?

Comment étêter un arbre adulte déjà trop haut ?

La manière de procéder reste la même, mais gardez en tête que tailler un arbre trop haut représente une mutilation pour ce dernier. Néanmoins, lorsqu’on n’a pas le choix, il faut couper la cime en tâchant de réduire au minimum possible les impacts que cela peut avoir sur lui.

Pour ce faire, il est conseillé de faire appel à des élagueurs professionnels. Ils sont les mieux placés pour tailler un arbre trop haut correctement et ainsi favoriser la cicatrisation des branches coupées. Ils disposent également de matériaux (outils et équipements de sécurité) adaptés pour ce travail en hauteur. Une fois l’écimage réalisé, il faut mener une surveillance accrue de l’arbre.

Le point sur l’obligation d’élagage

L’écimage et l’élagage d’un arbre sont conseillés pour aider l’arbre à bien s’épanouir. Dans certains cas, ces tâches sont obligatoires. C’est notamment le cas lorsque :

  • L’arbre trop haut empiète sur le terrain des voisins :

Notez que si les branches de l’arbre du voisin dépasse la clôture et empiète sur votre terrain, vous n’avez pas le droit de les couper. Vous avez toutefois le droit de lui demander de s’en occuper. Pour conserver de bonnes relations de voisinage, commencez par le lui demander gentiment. S’il ne veut rien entendre, il faut lui envoyer une lettre de mise en demeure en courrier recommandé avec accusé de réception. Expliquez-y le pourquoi de votre requête. En l’absence de réponse favorable dans un délai de huit jours, vous pouvez saisir le Tribunal d’Instance pour régler le litige.

Un point important toutefois : si l’arbre a plus de 30 ans, il est protégé par la prescription trentenaire. Dans ce cas, vous ne pouvez pas obliger le voisin à le tailler ou à abattre l’arbre, même s’il est haut de plus de 2 m.

Si l’arbre a été planté à plus de 2 m de la limite de la propriété du voisin, aucune restriction en termes de hauteur n’est établie. Vous pouvez quand même lui demander d’élaguer les branches qui dépassent la clôture.

  • L’arbre est trop près des fils électriques :

L’obligation d’écimer et d’élaguer s’applique également. C’est au propriétaire de l’arbre de s’en charger.

  • L’arbre donne sur une route :

Dans ce cas, sa hauteur est limitée à 2 m s’il a été planté à moins de 4 m du bord de la route. S’il se situe au niveau d’un virage, la hauteur maximale tolérée est de 3 m.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code